imposture

 

En visite hier à Carmaux, ville du Tarn et patrie du grand Jean Jaurès, Hollande s’est fait hué par une foule bien inspirée qui lui a lancé « Jaurès, il ne parlait pas comme vous et vous venez le saluer aujourd’hui ! » (cliquez ici) ;

Car en effet, Hollande, qui ne doute jamais de rien dès qu’il s’agit de prendre les gens pour ce qu’ils ne sont pas, prétendait rendre un hommage à Jean Jaurès ! Lui, ce petit président aux ordres du Medef, ce gestionnaire étriqué à la vue courte, cet ami de la finance, destructeur des retraites, du code du travail (ANI et ses transpositions), inspiré par la politique austéritaire d’outre-Rhin, dont le courage fait défaut et dont les seuls moteurs sont le cynisme et le mensonge, osait prétendre rendre hommage à la figure symbolique du socialisme, comme si de rien n'était !

C’est une outrance ! Une provocation infamante que la population a bien identifié.

A croire, pour le désastreux Hollande, que la leçon des dernières municipales n’a pas suffi. Et bien dont acte ! Rendez-vous le 25 mai 2014 et à tous les scrutins qui suivront. On ne lâchera rien !

Jaurès disait « Le socialisme proclame que la République politique doit aboutir à la République sociale ».

Avec Hollande, la République est prise pour cible (voir à ce sujet le récent et excellent ouvrage de François Cocq & Francis Daspe: cliquez là), quant au socialisme, il est nié et vidé de sa substance.

Hollande à Carmaux pour oser un hommage à Jaurès, c’est un mépris de l’Histoire, c’est une injure au peuple de France ! Les deux, l’Histoire et le peuple, le lui rendront bien.