114427830_o

 

Les binômes (titulaire/suppléance) qui représenteront la France Insoumise (FI) peuvent désormais être connus dans toutes les circonscriptions grâce au lien suivant : cliquez ici

Ainsi, dans la Somme, voici les binômes officiels :

80-01 (Abbeville – Amiens Nord) : pas de candidats investis mais, à ce jour, soutien de FI à François Ruffin et Zoé Desbureaux

80-02 (Amiens – Boves) : Cédric Maisse / Brigitte Devauchelle

80-03 (Ault – Fort-Mahon) : Isabelle Brusadelli / David Pauchet

80-04 : (Doullens / Montdidier) : Caroline Vincent / Christophe Hertout

80-05 : (Albert – Roye) : Olivier Spinelli / Emmanuelle Alarcon-Garcia

Par ailleurs, France Insoumise (FI) rappelle que seuls ses candidats officiels (voir ci-dessus) sont habilités à se prévaloir du soutien de Jean-Luc Mélenchon et à utiliser son image.

Dans une mise au point dont la publication a été rendue nécessaire aujourd’hui (cliquez ici), il est indiqué que des poursuites judiciaires sont engagées contre des candidat-e-s PCF pour usurpation d’image et de soutien. Parmi eux se trouvent des candidats picards (voir photo ci-dessous).

Nous attirons donc l’attention des citoyen-ne-s sur le fait que les logos « PCF / Front de Gauche » ne sont pas utilisés par les candidats de la France Insoumise (FI). Attention donc aux tentatives de certains qui vont jusqu'à copier la trame graphique et les couleurs de FI pour leur matériel de campagne et à user de slogans proches (La France en commun, au lieu de "L'Avenir en Commun" qui est celui de FI). Ces problèmes devraient être soldés d’ici les élections des 11 et 18 juin par voie judiciaire, permettant un retour à la clarté et à la sincérité du scrutin.

La cohérence et la cohésion doivent l’emporter sur les manœuvres politiciennes d’un autre temps. C’est ce que vous propose le mouvement La France Insoumise (FI) qui déplore l'inclination de certains à semer le trouble.

18221993_1516001525084765_1834119799908709898_n

Exemple de candidats se présentant contre ceux de la France Insoumise (FI) et tentant

de faire croire qu'ils ont le soutien de Jean-Luc Mélenchon alors qu'ils ne l'ont pas. Malhonnête !