CNRR Amiens pour la défense des conquêtes arrachées en 1936 & 1945 – RDV le 8 novembre à 18h30 : retour sur la journée Historique du 14 octobre 2017

IMG_20171024_092835_edit_edit (3)

Face à la vitesse et la brutalité de l’action de casse démultipliée du gouvernement, qui revient avec un zèle rageur sur les acquis de 1936 et du Conseil National de la Résistance, il est apparu nécessaire il y a plusieurs mois déjà, de rassembler des militants et acteurs syndicaux, politiques, associatifs, des professionnels, des chômeurs, pour empêcher la démolition du modèle Social et Républicain que nous envient nombre de peuples à travers l’Europe et le monde.

Nous aspirons, ensemble, à être les gardiens du Temple et à faire en sorte qu’il ne s’effondre pas. Ce sera bien là le minimum car à terme, c’est l’extension et l’universalisation du progrès social qui animera nos actions. Ce qui se passe avec Macron est une régression, dans la droite ligne des quinquennats Sarkozy et Hollande, néanmoins amplifiée et accélérée sous couvert de « pragmatisme » et de « modernité » ! C’est un recul historique. Il faut une réaction à la hauteur.

Ainsi, retrouvez l’intégralité de la réunion constitutive du « Comité National de Résistance et de Reconquête » (CNRR ou CNR2) pour la défense des conquêtes arrachées en 1936 et 1945 en cliquant ici.

Vous pourrez y lire, sur 4 pages, l’appel du CNRR - texte fondateur - et le contenu des interventions de militants venus soutenir et concrétiser cette initiative.

Par ailleurs, ce CNRR pour la défense des conquêtes de 1936 et 1945 verra se réunir son comité local (Somme) à AMIENS le mercredi 8 novembre prochain, salle Dewailly (face au Coliseum), à 18h30.

Nous reviendrons longuement sur la journée historique du 14 octobre 2017 (voir lien ci-dessus) et préparerons la suite ici. Un lien permanent entre le Comité local et le Comité National assurera la cohésion des actions à venir.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux ! La lutte est loin d’être terminée. Et « Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent » (Victor Hugo).

 

rger 001