IMG_20180322_153358 (2)

Après Montpellier, ce sont des camarades qui occupent Lille 2 qui se sont faits agresser par des militants d'extrême droite.

Les fascistes attendaient autour de la fac pendant l'AG d'hier soir où des centaines de personnes étaient réunies et ils ont agressé au moins trois personnes.

Les agressions fascistes dans les facs occupées prouvent que l'extrême droite est dépassée, effrayée à l'idée d'un mouvement social de grande ampleur. Par ailleurs, ces agressions contre un mouvement qui a notamment vocation à défendre l'accès à l'Université pour tous, et particulièrement pour les jeunes issus des quartiers populaires et de la campagne, prouvent que l'image "sociale" que tente de se donner, à chaque élection, l'extrême droite, défendant prétendument les intérêts des classes populaires, est de la poudre aux yeux, une manipulation, un mensonge.

Comme l'a montrée l'Histoire, l'extrême droite défend toujours le camp du capital et de l'ordolibéralisme. Ses agressions contre le mouvement social des jeunes dans les universités le démontrent une fois encore.

Elles montrent aussi que le mouvement social anti-Macron qui s'amplifie va dans le bon sens, il faut le poursuivre, encore et encore.

Demain, mercredi, soyons nombreux, partout en France, pour dire dans les manifs : "fachos, hors de nos facs !"

Dans toute la France, des évènements en soutien au mouvement étudiant et social auront lieu. A AMIENS, le Parti de Gauche de la Somme (PG 80), soutien de La France Insoumise (LFI), vous souhaite nombreuses et nombreux mercredi 28 mars à 17h00 devant la faculté quartier Saint-Leu, Placette Lafleur (+ d’infos sur la page Facebook d’Amiens Pas Sans Les Jeunes : https://www.facebook.com/events/581929425503256)

Soutien aux camarades étudiants de Montpellier, aux camarades lillois. On lâche rien !

Photo en haut de page prise à Amiens le 22 mars 2018